Évènement – Le secteur environnement s’offre un salon

share on:

Longtemps délaissé car considéré comme peu productif, le secteur sera, dorénavant, mis en avant. Peu contributif à la création de richesse, le secteur vert est pourtant un domaine à fort potentiel. C’est à partir de ce constat que le département ministériel en charge de ce secteur (MEEF) a annoncé la prochaine tenue d’un salon exclusivement dédié à la promotion de ce dernier. Selon le directeur de l’intégration de la dimension environnementale du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, Rivo­malala Rabemananjara, « même associé avec la pêche, l’élevage et l’agriculture, l’environnement ne compte que pour le quart du produit intérieur brut du pays. L’évènement aura pour ambition de rehausser ce chiffre en offrant l’opportunité à toutes les parties prenantes de partager et de communiquer sur les diverses alternatives pour la valorisation et la préservation de l’environnement ». Pour ce faire, le salon se tiendra du 8 au 10 juin prochain au village Voara Andohatapenaka, en continuité avec la journée mondiale de l’environnement qui sera célébré le 5 du même mois. « Presque tous les acteurs du secteur ont d’ores et déjà répondu positivement à la proposition de collaboration en vue de l’organisation de cette première édition de l’évènement », confirme le directeur. « La formule classique du déroulement d’un salon d’envergure sera reprise à l’instar des stands de vente et expositions ainsi que les conférences thématiques suivies de débats et diverses animations », détaillent les responsables de l’agence organisatrice. Biologique Avec plus de vingt mille visiteurs attendus, cette première édition abordera surtout les questions de l’énergie renouvelable, que ce soit du solaire, de l’eau ainsi que toutes les autres ressources naturelles. L’agri­culture biologique sera aussi d’actualité en mettant l’accent sur l’agriculture durable sans utilisation de produits chimiques ni synthétiques. D’un autre côté, l’écotourisme ainsi que la mise en avant des produits recyclés seront aussi traités lors du salon ; du fait que le tourisme vert représente un des maillons forts de Madagascar dans ce domaine et que le concept du recyclage est devenu une seconde nature dans la Grande île. « L’idée est de maintenir l’équilibre écologique devant la croissance de la productivité économique en conciliant mère nature avec le développement pour renforcer la résilience économique du pays », conclut le directeur d’intégration du MEEF. Harilalaina Rakotobe  

Leave A Comment Below
ALSO READ   Big Brother Africa star loses car over debt
share on: