Diplomatie – Robert Yamate s’excuse

share on:

L’ambassadeur américain Robert Yamate a été convoqué par le ministre des Affaires étrangères hier. Il s’est expliqué sur sa récente déclaration. Suite et fin. Les polémiques autour de la mort des deux vaches de la société AAA prennent fin. L’ambassadeur des Etats-unis à Madagascar, Robert Yamate, s’est rendu au ministère des Affaires étrangères, hier. Notifié par une convocation le week-end, il s’est expliqué à Anosy, hier matin. « Le ministre et moi avions eu une discussion franche, honnête sur ma position concernant la situation des vaches d’Antsirabe. Ce n’est pas une intervention. Pour moi, c’est pour l’intérêt des animaux », s’est –il expliqué en marge de la célébration de la fête de l’indépendance de l’île Maurice au Carlton. Le chef de la diplomatie malgache, Henry Rabary-Njaka s’est référé à la convention de Vienne pour soutenir les raisons de cette convocation. La dite convention régit les rapports diplomatiques entre États, l’immunité du personnel diplomatique et l’inviolabilité des ambassades. « C’est une pratique diplomatique courante.(…) Il est gênant qu’un ambassadeur d’un pays ami interpelle la Justice de notre pays. Dans ce genre d’affaires, les discussions doivent se faire entre le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade », explique le ministre. Au cours de cette rencontre, Henry Rabary-Njaka rapporte qu’ils ont eu une séance d’explication et que l’ambassadeur des États-Unis s’est excusé. Des précédents Suite à l’annonce de la société AAA de la mort de deux vaches par manque de soins, l’ambassade américaine a fait appel, vendredi, dans sa page facebook au préfet du Vakinankaratra et au Tribunal d’Antsirabe « pour trouver une solution immédiate pour mettre fin au déni d’accès du bétail à la nourriture et à l’eau, leur causant ainsi une misère et un mal injustifiés ». Cette déclaration a suscité de vifs débats dans les réseaux sociaux pendant le week-end. Sur le plan technique, le fait de convoquer un ambassadeur exprime l’existence d’une tension. Ainsi, le représentant de l’ambassade concerné a le devoir de rencontrer le ministère des Affaires étrangères pour donner des explications. « Le pays demande une explication qui se rapproche plutôt d’une mise en garde. Dans les cas extrêmes, il arrive que le pays indigné rappelle son ambassadeur », explique un agent diplomatique et consulaire. Ce genre de situation s’est déjà produit suite à un tweet de l’ambassadeur de France, François Goldblatt critiquant le limogeage du directeur général du Trésor Orlando Robimanana en 2015. Une prise de position qui a entraîné de vives réactions du côté malgache jusqu’au président de la République. Le diplomate a été rappelé à Paris quelques mois après cette déclaration. Indépendamment de cette convocation, la mission de Robert Yamate prendra fin très prochainement. « Je comprends la position du Gouvernement. On continue la coopération qui existe entre les deux pays », a-t-il conclu. Andry Rialintsalama  

Leave A Comment Below
ALSO READ   Buhari’s Rejection Of State Police Reinforces Division In APC
share on: