Crash à Sakaraha – Une famille française échappe au pire

share on:

L’avion d’un chef d’entreprise français s’est abîmé dans la brousse, à 20 kilo­mètres de Sakaraha. Un hélicoptère a été mobilisé pour l’extraction. Sueur froide pour cinq occupants d’un avion léger. Dans la matinée du samedi, aux alentours de 10h30, un monomoteur a été contraint de faire un atterrissage en catastrophe à Sakaraha, dans la brousse profonde d’Ankilitelo Maha­boboka. Le pilote malgache, ainsi que ses quatre passagers français ont eu plus de peur que de mal. Vers 13heures, après avoir lancé un appel de détresse, ils ont été extraits du lieu du sinistre à bord d’un hélicoptère qui les a emmenés à  Toliara. D’où ils se sont envolés pour Tana à bord d’un autre avion. L’accident aérien a néanmoins  mis à mal leur appareil. De source auprès de la gendarmerie nationale, la partie droite du fuselage est sérieusement endommagée. L’aile ainsi que le plan horizontal sont fracturés. À l’avant, le train d’atterrissage s’est brisé et  l’hélice, courbée. Manœuvre désespérée L’avion, qui s’est abîmé, venait de quitter la ville des tropiques et faisait cap sur Tana lorsqu’un problème de moteur est survenu, peu de temps après le décollage. Tentant une manœuvre désespérée lorsque son moteur s’est étouffé en plein vol, le pilote s’est engagé dans un atterrissage d’urgence, après avoir plané jusqu’à un terrain plat perdu, situé à environ 3 kilomètres du village d’Ankilitelo. L’approche finale périlleuse semblait se dérouler sans anicroche jusqu’à ce que l’avion ne touche  le tarmac de fortune à une vitesse effrayante, où des trépidations ont rendu l’atterrissage en catastrophe. Evacuée  dans un sauve-qui-peut, l’épave gisait sur le terrain bosselé. Aucun incendie n’est signalé. L’accident a très vite fait le tour des environs. Sitôt alertée, la brigade territoriale de Sakaraha a dépêché quatre gendarmes sur le lieu du sinistre. La gendarmerie locale est en charge de la surveillance de l’appareil. Des enquêteurs de l’Avia­tion Civile de Madagascar (ACM), sont attendus pour ouvrir une enquête et déterminer la cause de l’accident. Le chef d’entreprise français qui a frôlé le pire allait ren­trer après un séjour dans la Cité du Soleil, en compagnie de son épouse et de ses deux filles lorsque leur vol du retour a viré au cauchemar. Seth Andriamarohasina

Leave A Comment Below
ALSO READ   “Do we really need them?” Four big challenges facing African think tanks
share on: