Rencontre avec la société civile : Alpha Condé fait une mise au point

share on:

Le président Alpha Condé poursuit ses échanges avec ce qu’il appelle la « majorité silencieuse », pour recueillir l’avis de celle-ci face par rapport à l’état de la nation. Ce samedi, c’était autour de certaines organisations de la société civile d’être reçu au palais présidentiel.

En premiere ligne, Hadja Saran Daraba Kaba, ex patronne de la Mano River Union, Dansa Kourouma, président du conseil national des organisations de la société civile de Guinée (Cnosg) mais grand absent, Abdourahmane Sanoh, patron d’une frange importante de la société civile, la PECUD, n’y était pas. A-t-il boudé l’invitation ? N’a-t-il pas été invité ? On le saura.
Selon un extrait de cette audience relayée par la télévision nationale, samedi soir, le président Condé a d’abord fait une mise au point parce que, dit-il, la Guinée est un pays de mensonge.
« Il paraît qu’il y a des sites qui disent que j’ai menti aux femmes et que je ne ferais pas de réformes du gouvernement. Tous ceux qui m’ont écouté, j’ai été très clair. Je vais écouter tant, tant. Je vais écouter la majorité silencieuse. C’est après cela que je prendrais mes responsabilités. Parce que moi, je ne fais rien au hasard. Il y a u grand penseur qui a dit que celui qui ne fait pas d’enquête n’a pas droit à la parole. Moi, je fais des enquêtes pour connaître la vérité. Non pas être manipulé par des personnes qui veulent être des ministres.

ALSO READ   Islamic University College Marks World Hijab Day

Donc, j’ai été très clair. Je vais écouter les forces vives et la majorité silencieuse. Ils vont me dire ce qui ne va pas dans le gouvernement et qu’est-ce qu’il fait faire. En ce moment, je nommerai des ministres qui sont à l’écoute du peuple et qui s’occuperont de leur situation. Et ça, je ne saurais le faire qu’après avoir écouté la majorité silencieuse. Donc, ceux qui s’agitent pour être ministre, c’est leur problème. Moi, je suis élu par le peuple. D’ailleurs, vous savez que beaucoup de gens ne voulaient que j’aille au palais. Ma garde a refusé de mettre les véhicules à ma disposition. J’ai décidé d’aller à pied. Je suis un homme du peuple. Et j’ai été au palais. Comment en tant que président, je suis à Conakry, il y a le 8 mars, je n’aille pas », a-t-il expliqué (photo crédit, présidence de la république).

ALSO READ   Sierra Leone – If president Bio fails, the whole nation fails

<

p class=”wpematico_credit”>Powered by WPeMatico

Leave A Comment Below
share on: